Surveillance quantitative de la nappe d’Alsace par l’APRONA

Pour plus de renseignements concernant le réseau de surveillance des eaux souterraines, vous pouvez consulter le site de l’APRONA.

Pour accéder aux données de suivi piézométrique   de l’ensemble des piézomètres, vous pouvez consulter le site ADES.

Historique de mise en place du réseau

La nappe d’Alsace représente l’une des plus importantes ressources en eau souterraine d’Europe, soit environ 50 milliards de mètres cubes d’eau facilement accessibles mais, de fait, relativement vulnérables aux actions anthropiques. Cette vulnérabilité a conduit les autorités en charge de la protection et de la gestion de la ressource en eau à mettre en œuvre les moyens d’une surveillance piézométrique   à l’échelle régionale.
La gestion du réseau piézométrique   d’Alsace a tout d’abord été à la charge du Service Régional d’Aménagement des Eaux (SRAE) Alsace. Le 21 novembre 1954, la Commission Interministérielle d’Etude de la Nappe Phréatique   de la Plaine d’Alsace (CIENPPA) a été constituée par décision du Ministère du Commerce et de l’Industrie. Le réseau piézométrique   du SRAE a ainsi été placé sous l’égide de cette commission qui a été chargée d’assurer la surveillance de la nappe sur le territoire alsacien.

En 1992, les SRAE et les DRAE ont fusionné pour créer les DIREN. La gestion du réseau était toujours assurée par la CIENPPA mais le réseau piézométrique   était ainsi rattaché au Service de l’Eau et des Milieux Aquatiques (SEMA) de la DIREN et non plus au SRAE.

Enfin, le 28 mars 1995 a été créée l’APRONA, l’Association pour la Protection de la Nappe Phréatique   de la Plaine d’Alsace, à l’initiative du Conseil Régional d’Alsace, de l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, des Conseils Généraux et de la Préfecture de la Région Alsace. Le réseau piézométrique   de la nappe d’Alsace est donc depuis cette date à la charge de cette association.

Structure de l’association

Elle regroupe des représentants du Comité de Bassin Rhin-Meuse, des collectivités locales ainsi que des usagers, industriels, agriculteurs ou associations de protection de la nature. Des personnalités compétentes sont également associées, et notamment un représentant du Ministère de l’Environnement du Bade-Wurtemberg. Les bureaux de l’APRONA sont à Colmar dans le Haut-Rhin. Son directeur gère une petite équipe opérationnelle composée de techniciens et d’ingénieurs.

Missions

Outre la gestion des réseaux d’observation régionaux concernant le suivi piézométrique   (niveau de la nappe) d’environ 200 ouvrages, l’APRONA est également chargée des réseaux de la qualité des eaux souterraines, de l’exploitation d’un modèle mathématique de nappe à grande échelle, de conduites d’opérations liées à la connaissance de la ressource, ainsi que de la mise à disposition des informations auprès des différents acteurs de l’eau.

Diffusions et accès aux données piézométriques de la nappe d’Alsace

Au cours de l’année 2012, l’Association pour la Protection de la Nappe Phréatique   de la Plaine d’Alsace (APRONA) a géré le réseau piézométrique   régional composé de 168 points de mesure. Ce réseau correspond au volet quantitatif du réseau de gestion de la nappe d’Alsace. Des travaux d’optimisation de ce réseau ont été menés, aboutissant à une réduction du nombre de points et à une meilleure prise en compte de certains secteurs montrant une complexité plus importante du point de vue des écoulements souterrains.
Les mesures piézométriques des stations de ce réseau référencé 0200000017,« réseau de suivi piézométrique des eaux souterraines de la région Alsace MO APRONA », sont consultables sur le site ADES et sur le site de l’APRONA.

Réseau piézométrique de l'APRONA (Rapport Gestion 2012, APRONA) -  voir en grand cette image"
Réseau piézométrique de l’APRONA (Rapport Gestion 2012, APRONA)

Réalisation

Pour répondre aux objectifs qui lui sont assignés, l’APRONA produit un certain nombre de documents, dont un bulletin hydrologique mensuel. Parmi ses réalisations, on citera des cartes piézométriques par ailleurs consultables dans l’espace cartographiques du SIGES Aquifère   rhénan.

Bibliographie :

  • TOULET F., LIHRMANN D. (2013) - Réseau piézométrique de la région Alsace - Gestion 2012. Rapport final APRONA.
  • URBAN S., GENEVIER M., GUIGNAT S. (2010) - Optimisation du réseau piézométrique de la Nappe d’Alsace. Rapport final BRGM/RP-58670-FR.

Revenir en haut

Suivi du niveau des nappes