Qu’est-ce que la piézométrie ?

Afin de connaître l’état de la ressource en eau en termes de quantité, il est indispensable de surveiller la profondeur de la surface des nappes (niveau piézométrique  ).

Elle peut être mesurée ponctuellement par une sonde manuelle, ou régulièrement à l’aide d’enregistreur automatique, avec données télétransmises pour le plus perfectionné. Les mesures sont réalisées dans des forages, puits   ou piézomètres.

La piézométrie est la mesure de la profondeur de la surface de la nappe d’eau souterraine. Elle est exprimée soit par rapport au sol en mètres, soit par rapport à l’altitude zéro du niveau de la mer en mètres NGF (Nivellement Général Français).

La surface de la nappe correspond au niveau piézométrique  . En cas de pompage de l’eau d’un forage  , le niveau de la nappe s’abaisse en format un cône de rabattement.
L’illustration suivante montre l’exemple d’une nappe située à 5 m de profondeur, et schématise l’influence d’un pompage.

Représentation schématique de la piézométrie"
Représentation schématique de la piézométrie

Elle peut être mesurée ponctuellement par une sonde manuelle, ou régulièrement à l’aide d’enregistreur automatique, avec données télétransmises pour le plus perfectionné.

Mesure à l'aide d'une sonde piézométrique manuelle (source : BRGM)"
Mesure à l’aide d’une sonde piézométrique manuelle (source : BRGM)

La retranscription cartographique de la surface de la nappe d’eau souterraine se lit comme une carte topographique. Les courbes de niveau ou isopièzes donnent des indications sur le sens des écoulements et leur vitesse. L’analyse des fluctuations des niveaux piézométriques permet de déterminer des cycles de recharge et de vidange de la nappe, hautes eaux

Revenir en haut

Suivi du niveau des nappes