Carte de la sensibilité aux remontées de nappe

Une cartographie des zones sensibles aux remontées de nappes, produite en 2011, est désormais accessible dans l’espace cartographique du SIGES (onglet « Vulnérabilité / Pressions » puis « Remontées de nappes » du catalogue de données).

Lorsque des éléments pluvieux exceptionnels surviennent, dans une période où la nappe est d’ores et déjà en situation de hautes eaux, une recharge exceptionnelle s’ajoute à un niveau piézométrique   déjà élevé. Le niveau de la nappe peut alors atteindre la surface du sol. La zone non saturée est totalement envahie par l’eau lors de la montée du niveau de la nappe : c’est l’inondation par remontée de nappe. On conçoit que plus la zone non saturée est mince, plus l’apparition d’un tel phénomène est probable.

Jusqu’à présent, cette cartographie est diffusée sur le site internet dédié aux phénomènes de remontée de nappe.

Page d'accueil du site internet « Remontées de nappes »
Page d’accueil du site internet « Remontées de nappes »

Elle devrait basculer dans les prochains mois sur le site Géorisques.

La méthodologie utilisée pour déterminer la sensibilité aux remontées de nappe est différente selon le type d’aquifères (sédimentaires ou aquifères de socle), d’où la diffusion de 2 couches d’information distinctes.

Avertissement : cette cartographie est étroitement dépendante de la connaissance d’un certain nombre de données de base, dont :

  • la valeur du niveau moyen de la nappe, qui soit à la fois mesuré par rapport à un niveau de référence (altimétrie) et géoréférencé (en longitude et latitude) ;
  • une appréciation correcte (par mesure) du battement annuel de la nappe dont la mesure statistique faite durant l’étude devra être confirmée par l’observation de terrain ;
  • la présence d’un nombre suffisant de points au sein d’un secteur hydrogéologique homogène, pour que la valeur du niveau de la nappe puisse être considérée comme représentative.

Revenir en haut