Diffusion de la version 1 du référentiel national hydrogéologique BDLISA

Depuis août 2015, le référentiel hydrogéologique BDLISA (Base de données des LImites des Systèmes Aquifères) est disponible dans sa version 1.

Pour l’occasion, un questionnaire a été mis en ligne afin d’appréhender l’utilisation qui en est faite, d’identifier des pistes d’amélioration et de mettre en lumière les éventuelles difficultés que rencontrent les utilisateurs.

Accessible à cette adresse : https://fr.surveymonkey.com/r/WBCMBXJ, ce questionnaire s’adresse aussi bien aux utilisateurs réguliers qu’occasionnels de la BDLISA. Nous vous invitons à prendre les quelques minutes nécessaires pour le compléter et vous en remercions par avance.

Diffusé à partir de 2012 en version Beta, puis en 2013 en version 0, ce référentiel national (métropole et outre-mer [1]) répertorie les entités hydrogéologiques selon trois échelles territoriales (nationale, régionale et locale). Cette nouvelle version intègre des améliorations en conformité avec le modèle de données Sandre (Service d’administration nationale des données et référentiels sur l’eau). Désormais, les alluvions réservoirs d’eau sont définies en tant qu’entités principales et le référencement des entités karstiques se trouve dans une couche SIG indépendante.

Cette version du référentiel est mise en ligne sur www.sandre.eaufrance.fr. Son téléchargement est accompagné d’une notice d’utilisation et les services de consultation sont disponibles sur http://www.reseau.eaufrance.fr/geotraitements/.

La version 1 de BDLISA est également consultable sur le SIGES Aquifère   rhénan, dans l’Espace cartographique (couches BDLISA et log BDLISA) et le formulaire de Consultation des données.

Le référentiel sera désormais réactualisé tous les 3 ans. Les anomalies observées ou corrections proposées par les utilisateurs peuvent être remontées à partir d’un outil dédié (Forge BDLISA). Elles seront chacune étudiées et potentiellement prises en compte lors d’une prochaine publication.

Les travaux de BDLISA débutés en 2006 ont été menés dans chaque région selon une méthodologie nationale par les services régionaux du ministère de l’Environnement, du Développement Durable et de l’Énergie (MEDDE), les agences et offices de l’eau et les services régionaux du service géologique national (BRGM). Des collectivités territoriales, des organismes de recherche et des bureaux d’étude y ont également participé. Le BRGM a été chargé de la construction du référentiel et de sa consolidation au niveau national, en application du schéma national des données sur l’eau (SNDE). Ce projet a bénéficié d’un soutien financier du MEDDE, des agences de l’eau, de l’Onema et du BRGM.

Pour en savoir plus :

Contacts Onema : celine.nowak onema.fr et laurent.coudercy onema.fr
Contact BRGM : a.brugeron brgm.fr

[1à l’exception de Mayotte

Revenir en haut